Get Adobe Flash player

L'hybridation génétique à l'aube des âges

Bleuette-DIOT

Bleuette Diot

Histoire secrète des civilisations ou l’Archéologie interdite
L’hybridation génétique à l’aube des âges

 Le samedi 12 novembre 2016

Historienne, chercheuse, conférencière, auteure et essayiste passionnée, Bleuette Diot explore, depuis de nombreuses années, les mythes fondateurs du Proche-Orient ancien, dans l'espoir d'en extraire ce fond de vérité universelle oublié des hommes.

Outre ses travaux d’investigations sur le terrain, son travail consiste à disséquer et à collationner les textes anciens, issus des nombreuses légendes du monde.
Bleuette Diot est notamment la première scientifique à avoir émis l’hypothèse que le Doggerland, terres englouties en mer du Nord, pourrait bien être à l’origine de nombreuses légendes celtiques, et, en particulier, du célèbre mythe des Quatre îles au Nord du Monde. Son essai « Histoires secrètes des civilisations » fera l’objet d’un prochain documentaire, intitulé « Le tertre sacré ».

L’historienne est régulièrement invitée à participer à des conférences ou à s’exprimer au micro de radios. Les magazines « Top Secret » et « Science et Inexpliqué » ont également publié des articles sur ses travaux de recherches.

Conférence

Homo Sapiens est le seul représentant du genre Homo qui ne se soit pas éteint. Pourquoi ?
En quoi sommes-nous uniques ?
Nos facultés intellectuelles résultent-elles seulement de l’évolution ?

Ni les scientifiques, ni les archéologues ne s’expliquent l’évolution fulgurante de notre espèce. Pendant 2 millions et demi d’années, l’homme a vécu en nomade. Il a subsisté de cueillette et de chasse. Puis, tout d’un coup, un changement majeur va venir tout bouleverser. Un bouleversement sans précédent que les paléontologues appellent « révolution néolithique ».

Si notre intelligence ne résulte pas seulement de l’évolution comme beaucoup le croient, alors quel autre élément entre dans l’équation ?
Pourrions-nous être le fruit d’une hybridation génétique pratiquée à l’aube des âges ?
En étayant son hypothèse de textes anciens et en se basant sur les dernières découvertes en matière de génétique, l’historienne Bleuette Diot tentera d’élucider l’une des plus grandes énigmes de l’Histoire.

A la salle audiovisuelle du Park Hôtel – avenue de Belgique - 83400 HYERES

Parking gratuit dans le Forum du Casino à 200 mètres du Park Hôtel – Conférence à 14h30

affiche-Bleuette-DIOT

Compte rendu de la conférence

 

Samedi 12 novembre 2016, Bleuette Diot, archéologue et désormais chercheuse indépendant, a emmené les 90 personnes réunies pour sa conférence dans un passionnant retour  aux premiers, tout premiers âges de l’humanité.

Après une courte présentation personnelle ainsi que des motivations qui l’ont conduite à se consacrer à l’archéologie interdite, elle a passionné une assemblée attentive, concentrée, en exposant ses recherches et ses découvertes, lesquelles s’appuient sur les dernières avancées de la génétique et sur des éléments de fouilles et de traductions récents, de tablettes sumériennes notamment.

Tous les hominidés ont disparu sauf nous.  Pourquoi ?

Pour tenter de répondre à cette question, Bleuette nous a fait parcourir avec elle le «croissant fertile» (de Jéricho à l’Anatolie en passant par Aïn Ghazal, Çatal Höyük et Göbekli Tepe en Anatolie jusqu’à Sumer) né au néolithique (- 12 000 avant J.-C) ainsi que l’évolution des hominidés.


Trois axes pricipaux :

- Dès les tout premiers témoignages de pierre, présence de l’ «homme-oiseau» et d’un culte rendu à celui-ci. Les sculptures, puis les textes anciens parlent clairement d’êtres venus du ciel : Les «Dieux».

- Le chromosome 2 chez l’homme et le singe : Chez le singe, présence du chromosome 2a et 2 b. Ce chromosome  a subi une translocation non pathologique et les 2 morceaux (un morceau de 2a et un morceau de 2b) ont muté pour en faire un seul chez l’homme. Il y a donc eu manipulation génétique…Il y a très, très longtemps….                             

- L’évolution de la boîte crânienne des hominidés dont le volume de l’encéphale a augmenté régulièrement pendant des millions d’années et qui diminue brutalement. Cette diminution brusque a entraîné un bond génétique étonnant (alors que la logique aurait été une régression…) Outre le crâne, les êtres représentés possédaient 6 doigts et 6 orteils. Puis, brusquement et au même moment, apparaissent les yeux bleus…Il y a une mutation qui ne semble pas naturelle. Tous les crânes surmodelés découverts dans le croissant fertile sont petits et ronds, donc témoins de cette mutation.

Pour Bleuette Diot, les gens dont les crânes sont surmodelés (crânes qui se sont conservés jusqu’à nos jours) étaient des hybrides. Au cours de sa conférence, Bleuette nous a présenté de nombreux documents photographiques particulièrement intéressants.

Notre conférencière a ensuite répondu aux nombreuses questions des spectateurs .

Ce fut une après-midi passionnante  et extrêmement riche en informations.

Nous remercions vivement Bleuette pour ces moments exceptionnels et attendons avec impatience la parution en décembre de son ouvrage consacré à ce sujet.

Christiane Leclerc et Gilbert Attard.

 

Photos de la conférence

Conference-Bleuette-DIOT-2 

 90 personnes étaient présentes à la conférence de Bleuette Diot

Présentation du croissant fertile

Conference-Bleuette-DIOT-3 

 Vestiges anciens

Conference-Bleuette-DIOT-1

Tablette

Conference-Bleuette-DIOT-4

 Site archéologique de GÖBEKLI TEPE situé dans le sud de la Turquie

Conference-Bleuette-DIOT-7

GÖBEKLI TEPE

Conference-Bleuette-DIOT-5

 Magnifique mégalithe riche d'enseignement

Conference-Bleuette-DIOT-6

 Crâne allongé provenant d'hybridation

 

 

rose

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

         

Nombre de visiteurs aujourd'hui :92
Nombre de visiteurs hier :231
Nombre de visiteurs ce mois ci :8097
Nombre de visiteurs total :307975

Actuellement il ya 79 invités et pas de membres en ligne

Facebook Like.

Open source productions